Quel bois choisir pour un bloc de boucher

Comme premier élément d’importance, sachez que le bois qui retiendra l’attention ne peut être teint ou coloré, si ce n’est que par quelques pigments naturels propres à l’utilisation en milieu alimentaire. Il va de soi que peu importe le « colorant » utilisé, il se dégradera au fil de l’utilisation du couteau, laissant place au bois nu. Donc la couleur du bois de votre choix sera celle qui vous accompagnera plusieurs années durant. Ceci étant dit, bien que certaines essences soient plus résistantes que d’autres pour un usage soutenu, un grand nombre est disponible et parfaitement approprié pour la réalisation de votre bloc de boucher. Les plus populaires se déclinent en trois couleurs naturelles, soit l’Érable (blond), le Cerisier (caramel rougeâtre) et le Noyer (brun beige). Vous trouverez aussi en tête de popularité le Merisier, le Sapelli, le Frêne et le Wengé, pour n’en nommer que quelques-uns. À cela, deux configurations sont possibles : le bois couché en lamelle pleine longueur ou encore le bois debout, qui consiste en un assemblage de blocs. Le bois debout est définitivement plus résistant aux attaques des couteaux, étant donné la fibre du bois en position verticale. Il est important de bien comprendre que peu importe la configuration et l’essence de bois dur choisies, une utilisation personnelle en milieu non professionnel assurera un grand nombre d’années de services.

Une fois l’essence et la configuration choisies en fonction de votre intérêt, notre travail peut commencer afin d’assurer la pérennité de votre pièce.

Dans un premier temps, le bois doit être séché au four afin d’atteindre un taux d’humidité moyen de 6,5%. Dans un deuxième temps, lors de la coupe et de l’assemblage de toute pièce, un choix judicieux du mélange des composantes prédispose à une stabilité en plan. Dans un troisième temps, l’utilisation d’un adhésif hydrofuge et alimentaire de haute performance assure l’intégrité de la pièce au joint. En dernier lieu, une finition sous huile alimentaire haut grade de qualité est certainement le meilleur gage de qualité à longue échéance.

Voilà donc les principaux facteurs qui surpassent le choix d’une essence de bois particulière pour la réalisation d’un plan de travail. Bien sûr, une fois dans le confort de votre résidence, tout bloc de boucher, quel qu’il soit, ne pourra résister au temps sans un entretien simple mais systématique de sa surface. La dégradation d’une pièce sera directement proportionnelle à son manque d’entretien et à une acclimatation dans un environnement l’humidité relative s’avère trop variable et insuffisante. Notre prochain article discutera des effets de la variation de l’humidité relative sur le bois.